Répartir équitablement les charges de chauffage

Plus d'équité, plus d'économie

Si votre résidence est pourvue d’un chauffage collectif, vous pouvez opter pour une répartition des frais de chauffage sur la base des consommations réelles des logements. Grâce à l'individualisation, votre résidence contribue à :

  • Améliorer l'équité : chacun est libre de consommer selon son mode de vie, indépendamment de ses voisins, les usages varient d’un appartement à l’autre
  • Responsabiliser les occupants : en instaurant un lien entre l’utilisation du chauffage collectif et son décompte individuel, les résidents sont sensibilisés à leurs dépenses. En modifiant leurs habitudes, ils peuvent agir pour réaliser des économies
  • Préserver l’environnement : les dépenses de gaz et fioul sont réduites, en moyenne de 15% à 20%. A titre individuel, les économies peuvent être plus importantes

 

Les limites du chauffage collectif sans compteurs

Sans compteurs, les dépenses de chauffage sont traditionnellement réparties entre les occupants de manière forfaitaire. La facture de combustible est alors divisée selon la taille des appartements ; or ce critère ne tient pas compte :

  • du niveau de température, appartements surchauffés ou sous-chauffés
  • de la durée de chauffage, radiateurs fermés en cas d'absence, chauffage coupé dans les pièces inoccupées...
  • des différents profils de consommateurs : utilisation éco-responsable, utilisation courante, utilisation abusive

Le chauffage est le principal poste de dépense en habitat collectif. Il représente entre 30% et 40% du budget global, donc de vos charges individuelles.

Quel est le prix d’un compteur de chauffage ? Le budget pour un comptage individuel de frais de chauffage est de l’ordre de 30€ à 50€ par logement et par an.

Sans compteurs, comment est calculée ma facture ? Le montant est proportionnel à la surface de votre appartement. Plus votre appartement est grand et plus vous payez même si vous n’êtes pas souvent chez vous.

Mon appartement est situé au nord sous les toits, vais-je payer plus de chauffage ? L’emplacement de l’appartement joue sur le valeur du logement et le coût du loyer. Cependant, l'assemblée générale des copropriétaires peut demander la mise en place de coefficients correcteurs pour les logements mal situés et/ou mal orientés.

Faut-il privilégier les travaux d’isolation plutôt que d’installer des compteurs ? Les solutions ne s’opposent pas mais se cumulent. Les compteurs ont l’avantage de cibler le dernier maillon de la chaîne des dépenses, à savoir toutes les personnes se servant du chauffage collectif.

Qui paiera les déperditions de chauffage sur les colonnes d’alimentation ? Pour garantir la mise à disponibilité du chauffage pour tous, 30% des frais de combustible restent répartis sur la base des tantièmes de logement.